Rechercher
  • Adeline - Graphiste Angers

VOTRE STRATÉGIE DE COMMUNICATION EN 7 ÉTAPES CLÉS :

Mis à jour : mai 5


La communication est un domaine à ne surtout pas négliger dans une entreprise. Tout le monde sait qu’il est indispensable pour une entreprise de communiquer pour se faire connaître, vendre ses produits et ses services, augmenter sa visibilité et sa notoriété, gagner des clients, transmettre ses valeurs, etc.


Ceci est encore plus vrai de nos jours avec le tout numérique. Il est impératif de se démarquer de ses concurrents et d’augmenter sa présence et sa visibilité.

Il est nécessaire, avant de penser aux moyens et outils à utiliser, de mettre en place une stratégie de communication.


Une bonne stratégie de communication vous permettra ainsi de définir au mieux votre positionnement, les messages à faire passer et les moyens de les diffuser auprès de vos cibles.

Chaque entreprise a une stratégie de communication qui lui est propre. Bien définie, celle-ci aide à faire les bons choix pour atteindre ses objectifs et éviter les dépenses superflues.


Ci-dessous, je vous présenterai les différentes étapes qui vous aideront à réaliser votre propre stratégie de communication. Ces étapes vous permettront d’avoir une vision globale des actions à mener et la manière dont vous devrez les mettre en place pour atteindre vos objectifs.

Avec une bonne stratégie de communication, vous maîtriserez ainsi la périodicité de vos actions, leurs budgets, leurs réalisations et leurs portées.



Quelles sont les étapes pour définir une stratégie de communication ?



1. VOS OBJECTIFS :


La première question à se poser est la suivante : quel est votre objectif ?

Vous ne pouvez arriver nulle part si vous n’avez pas de but.

Souhaitez-vous faire connaître votre entreprise ? Un produit ? Une marque ? Un événement ? Dans ce cas précis, c’est un objectif cognitif (faire savoir).


Voulez-vous développer un attrait de la part de vos clients pour vos produits ? Votre entreprise ? Diffuser vos valeurs ? Transmettre votre image ? Faire préférer votre entreprise aux autres ?

Dans ce cas, c’est un objectif affectif (faire aimer).


Aimeriez-vous convaincre vos clients et déclencher chez eux une intention d’achat ?

Dans cet autre cas, il s’agit d’un objectif conatif (faire agir).


Les objectifs cognitifs transmettent des informations pour mettre au courant vos clients et prospects de votre existence, d’un nouveau produit, d’un événement, d’une promotion, etc.


Les objectifs affectifs représentent le moyen de convaincre vos clients et prospects d’avoir une bonne attitude envers vos produits/services et de leur faire avoir un attrait certain pour votre entreprise.


Les objectifs conatifs agissent quant à eux sur le comportement de vos clients pour atteindre vos objectifs de ventes.


Vos objectifs doivent être chiffrés, doivent indiquer ce que votre entreprise veut atteindre (par exemple, augmenter la prise de contact) et doivent être définis dans le temps.

Atteignez un objectif à la fois (un support =un message). Prenez le temps de bien définir vos objectifs de communication.



2. LA CIBLE :


Pour atteindre vos objectifs, il vous faut une cible. En effet, si vous visez au hasard, vous n’atteindrez pas votre cible et ferez des dépenses inutiles. Alors quelle est votre cible ? Pour vous aider, vous pouvez définir votre « buyer persona ».


Typologie :

Qui sont les utilisateurs de vos produits/services ?

Particuliers ? Jeunes ? Moins jeunes ? Adultes ? Ados ? Enfants ? Etc…

Entreprises ? Grandes ? Petites ? Moyennes ? Associations ? ONG ?

Prescripteurs ? Partenaires ? Fournisseurs ?


Il faut commencer par définir votre type de clients. Ensuite, il faut préciser les informations qui caractérisent votre type de clients :

Particuliers :

Âge

Sexe

CSP

Lieu de résidence

Habitude de consommation et d’achat, etc.


Entreprises :

Secteur d’activité

Type d’activité

Emplacement géographique

Taille

Stratégie

Entreprise locale, nationale, internationale


Décideur :

Ensuite, demandez-vous qui est le décideur pour l’acte d’achat ? La femme, l’homme, l’adolescent, l’enfant, le service achat, les ressources humaines, le service marketing, le service communication, le service commercial ?

Attention, le décisionnaire n’est pas forcément l’utilisateur !

Qui paye ? Si la personne qui paye n’est pas celle qui utilise le produit, il faudra évidemment en tenir compte dans votre stratégie de communication.


Prix :

Demandez-vous également quel est votre prix et quel est le panier moyen de votre cible.

Quelle est votre valeur ajoutée ou celle de vos produits, le travail nécessaire, le temps passé. Tout ceci doit être cohérent avec votre type de cible. Si ce n’est pas le cas, il est bon de revoir votre cible et de réorienter votre offre vers d’autres clients.


Saisonnalité :

Y a-t-il une saisonnalité pour vos produits/services ? Quand vos clients sont- ils le plus susceptibles d’acheter vos produits/services ?

Quand vous aurez défini tout ceci, vous saurez qui est votre cible et par extension qui sont vos clients potentiels, qui est votre interlocuteur. Il ne vous reste plus qu’à l’observer pour mieux la connaître (comportements, habitudes de consommation).

Il vous faut comprendre ses attentes et besoins pour pouvoir y répondre. Votre cible a un besoin, vous lui proposez un produit/service totalement adapté à ce besoin.



3. SE POSITIONNER DANS VOTRE ENVIRONNEMENT ET SUR VOTRE MARCHÉ :


Il est nécessaire de connaître le marché du secteur dans lequel vous évoluez. Cela vous permettra d’avoir une bonne vision de votre environnement et de vous positionner correctement face à vos concurrents.

Vous devrez définir vos principaux concurrents et étudier leur stratégie. Avez-vous la même cible ? Si oui, comment vous démarquer d’eux pour mieux l’atteindre ? Avez-vous des produits/services entrée de gamme, moyenne gamme, haut de gamme ? Et vos concurrents ? etc.


Dans quel contexte évoluez-vous ? Répondez à ces questions :

Quelle est votre offre ?

Quel type de produit

Quels sont vos points forts/faibles par rapport à vos concurrents ?

Qui ciblez-vous ?

Dans quelle gamme vous positionnez-vous ?


Votre positionnement vous permettra de vous différencier de vos concurrents.

Comme indiqué plus haut, si votre offre répond aux besoins et attentes de votre cible, et que vous êtes le seul à répondre exactement à ce besoin, votre positionnement est excellent. La communication vous permettra de trouver votre marché et de mettre en avant vos atouts et ce qui vous différencie de votre concurrence.



4. MESSAGE : AXES DE COMMUNICATION À METTRE EN AVANT :


Ensuite, il est temps de définir la façon dont vous allez vous adresser à votre cible sans perdre de vue votre positionnement. Écrivez le message que vous voulez faire passer à votre cible en prenant en compte tous les éléments définis précédemment. Vous ne vous adresserez pas de la même façon à des interlocuteurs différents et vous ne passerez pas le même message selon votre objectif et votre positionnement.


Demandez-vous alors quel message vous voulez transmettre (en fonction de votre objectif).

Que souhaitez-vous mettre en avant auprès de votre cible ?

Avec quel style et sur quel ton souhaitez-vous que votre message soit passé ?

N’oubliez pas, soyez clair et n’utilisez un seul message à la fois.

Définir vos valeurs et l’image de votre entreprise en amont vous aidera à trouver la manière d’écrire vos messages et la façon dont vous voulez les véhiculer, votre communication devant être en adéquation avec vos valeurs.

Votre cible a un besoin, vous lui proposez un produit/service totalement adapté à ce besoin.



5. MOYENS ET BUDGET :


Une fois que tout ceci est défini, demandez-vous avec quels moyens et quels outils vous allez mettre en place votre stratégie. À ce stade, vous pouvez demander conseil à un professionnel afin qu’il vous aide à choisir les outils et les supports les mieux adaptés à votre stratégie (site web, flyer, affichage, réseaux sociaux, plaquette commerciale, vidéo, etc).


Vous devez également définir votre budget pour mener à bien votre stratégie de communication. La communication est une part importante de votre budget. Elle ne doit pas être négligée. Votre stratégie vous permettra ainsi d’éviter les dépenses superflues.



Peut-être aurez-vous les ressources et les compétences requises en interne. Ou peut-être devrez-vous faire appel à un professionnel.

Si vous devez faire appel à un professionnel, n’hésitez pas à lui demander un devis pour avoir une idée de la somme à engager pour avoir des supports de communication efficaces et clairs en adéquation avec votre stratégie.



6. PLAN DE COMMUNICATION :


Organisez-vous dans le temps pour prévoir votre stratégie de communication. Le rétro-planning est un bon outil pour cela.


Vous devez savoir quand commencer à élaborer vos supports, combien de temps il vous faudra pour chaque étape, quand est programmé le lancement de votre campagne de communication, quelle est votre date butoir.


Listez les actions à mener et organisez-les dans le temps pour planifier vos actions de communication.


En bref : actions à mener, périodicité, durée de réalisation, personnes à mobiliser et budget à associer à chaque action, voici les éléments dont vous aurez besoin pour votre rétro-planning.

Vous aurez ainsi une vision globale et claire sur le déroulement de vos actions.



7. ANALYSE :


Pour savoir si votre stratégie a été efficace, vous devez analyser ses retombées. Soyez attentif aux retours de votre équipe, de vos clients, de vos fournisseurs, de vos prescripteurs mais aussi des différents médias que vous avez mobilisés (beaucoup disposent d’outils d’analyses intégrés).

Vous pourrez ainsi ajuster votre stratégie et vos messages s’il y a lieu de le faire.


Jus d’icieuse Communication vous accompagne lors des choix et de la création de vos supports et outils de communication. Adeline, votre chargée de communication à Angers, peut également vous conseiller lors de l’élaboration de votre stratégie de communication.


#stratégiedecommunication #communication

1,051 vues